image-banner

Lai Chau

Recherche

Lai Chau est une province de la région du Nord-ouest du Vietnam. Elle occupait autrefois une grande superficie, bordée au sud par le Laos et à l'ouest par la Chine. Depuis 2004 la province a été séparée en deux, Dien Bien au sud et Lai Chau au nord. Très montagneuse, elle abrite les deux plus importants sommets du Vietnam, le Fanxipan, point culminant du pays, et le Phu Si Lung.

image
image
image

Aperçu général de Lai Chau

La ville de Lai Châu, renommée Muong Lay, a disparu sous le lac créé par le plus grand barrage hydroélectrique du Việt Nam, le barrage de Tabou.Mais une nouvelle ville s’est développée sur les bords du lac et continue de s’appeler Muong Lay. Le nom de Lai Chau a été redonné à la nouvelle capitale provinciale, auparavant appelée Tam Đường et située à moins de 2 heures (80 km) de la célèbre station de Sa Pa et du célèbre Fansipan.

La province de Lai Châu abrite une bonne vingtaine d’ethnies. La beauté de ses vallées montagneuses, l’originalité de sa cuisine et la diversité de ses fêtes traditionnelles font de cette région l’une des plus originales du Vietnam.

Climat

La mousson rend l’été pluvieux et l’hiver très court. La température annuelle moyenne est de 23ºC et le taux de précipitations est d’environ 2500 mm.

Paysages

À Lai Chau, on trouve de nombreux paysages comme les cavernes de Tien Son, Tham Cung au district de Phong Tho, la chute Tac Tinh, le ruisseau de Muong Lai, etc. Les forêts donnent des ressources, dont diverses espèces de bambou, l’igname des teinturiers, le stick-lac, la cardamome, le champignon, l’anis.

Avec la route nationale 4D liant Lai Chau et Lao Cai, on traverse le col de Hoang Lien Son, considéré comme le col le plus long et le plus grandiose au Vietnam, et puis la province de Lao Cai où se situent les deux jolies villes Sapa et Bac Ha.

Sommet Phu Si Lung

Le Phu Si Lùng est un sommet  situé à l’extrémité orientale des prolongements de l’Himalaya. La frontière sino-vietnamienne passe à proximité, à l’est puis au nord de la cime La montagne fait partie d’une des suites de massifs qui convergent vers l’Ailao Shan, en Chine. Avec 3 076 mètres d’altitude, le sommet est le deuxième plus élevé du Vietnam, après le Fanxipan. Le Phu Si Lùng domine la vallée de la Sông Đà (en français rivière Noire), et se trouve à vingt-sept kilomètres au nord de la petite ville de Mường Tè, chef-lieu du district homonyme. Il fait partie de la commune (xia) de Pa Vệ Sử.

Le Col O Quy Ho

Tracé dans la chaîne grandiose de Hoang Lien Son, le col d’O Quy Ho est nommé par les aventuriers « roi des cols du nord-ouest». Incontournable de tout trekking, il attire des milliers de voyageurs venus s’émerveiller devant les paysages époustouflants environnants. Également appelé col de Hoang Lien et col de May (des Nuages), ce col mythique sépare deux provinces de Lao Cai et de Lai Chau à deux côtés du massif de Hoang Lien Son.

Le sommet Chu Va

Sur le chemin de Tram Ton (Sa Pa) à Lai Chau, à environ 10 km, vous conduirez sur le majestueux col de la montagne O Quy Ho, en regardant le sommet Chu Va de la commune Son Binh. Ce sommet n’accueil pas les touristes même les gens auto à cause de son terrain difficile avec de nombreuses mousses qui sont très glissantes et de vents violentes.

Lai Chau

Les champs de riz Muong Than

Pour les voyageurs photographes, les champs de riz Muong Than est une belle destination pour prendre les photos des travaux humains impeccables. Ces champ de Muong Than relie le district de Mu Cang Chai, Yen Bai au district de Than Uyen, Lai Chau. Le paysage est aussi beau comme les peintures: la saison des inondations scintille des couleurs, la saison du riz teint la couleur jaune.

Le plateau Sin Ho

Le district de Sin Hô est situé à 60 km à l’ouest de Lai Châu, chef-lieu de la province du même nom. Sin Hô (en français “le lieu des ruisseaux”) est le point culminant de la province de Lai Châu. Le plateau de Sin Hô est considéré comme “le toit” de la province de Lai Châu. Son climat est identique à celui de Sa Pa, dans la province de Lào Cai. Il fait frais toute l’année. La région regorge de fleurs et de fruits, notamment des poires, des prunes ou des pêches. Les rizières en terrasses sont belles à en couper le souffle, et les  forêts primitives sont absolument grandioses.

Lai Chau

Quelques conseils pratiques 

Lai Chau est à près de 402 km de Hanoi par la route nationale de 32, accessible après environ 5 heures et demie en voiture.

Les sites à voir à Lai Chau

 La fête des fleurs de bauhinie

Organisée le 13e jour du 2e mois lunaire, elle célèbre l’arrivée du printemps et rend hommage à la beauté de cette fleur emblématique. La bauhinie a aussi sa légende, celle de deux jeunes gens qui s’aimaient, mais qui avaient été contraints à une cruelle séparation par les parents de la jeune fille qui voulaient marier celle-ci de force à un autre homme. La jeune fille se serait alors enfuie pour partir rejoindre son bien-aimé et serait morte d’épuisement en chemin au pied d’une montagne où après des bauhinies se seraient mise à pousser…

Xip xi, une fête originale des Thai

Tous les ans, les 14e et 15e jours du 7e mois lunaire, le groupe ethnique des Thai organise à Lai Chau la fête appelée “Xip xi”. Ces jours-là, il est de tradition de rendre hommage aux ancêtres afin de prier pour la paix, la santé, la chance et les bonnes récoltes.

Lai Chau

Le matin du 14e jour, tous les descendants et membres de la famille se rassemblent pour l’occasion. Sur le côté paternel de l’autel ancestral, on dépose du bétel et des noix d’arec, de l’alcool, des bâtons d’encens, du riz gluant et du poulet… Outre le culte dédié aux ancêtres, on prépare également un plateau d’offrandes dédié aux génies des sols et de la terre. Lors de cette cérémonie, les membres de la famille rendent hommage à leurs parents et grands-parents en faisant preuve de reconnaissance et de gratitude.

Le 15e jour, les Thai organisent un culte pour le côté maternel. Cette cérémonie est effectuée en dehors de la maison. Une “petite maison” temporaire est ainsi installée dans le jardin afin d’y disposer les objets dédiés. C’est l’épouse du chef de la maison qui s’occupe de brûler l’encens. Après le repas, les festivités continuent en célébrations, chants et autres danses jusque tard dans la nuit.

Fête annuelle sacrée Tu Ti chez les Giay

Dans la commune de San Thàng, les Giay célèbrent le Tu Ti, le deuxième jour du deuxième mois lunaire. On implore le ciel pour avoir une récolte abondante, du bonheur et de la prospérité. Jadis, cette fête était réservée au chaman et à certains notables. Aujourd’hui, tout le monde peut participer à la fête qui comprend également une multitude de jeux populaires.

La fête du nouveau riz chez les Lu

Chaque année, après avoir récolté le riz, les Lu organisent la fête du nouveau riz pour remercier les ancêtres, les bons esprits et prier pour une récolte abondante. La fête du nouveau riz existe depuis très longtemps chez les Lu. Quand la récolte du riz est terminée, on organise le culte des ancêtres pour les remercier et prier pour avoir une bonne santé, du bonheur, de la paix et un temps clément pour une récolte abondante.

La fête du nouveau riz s’organise dans la maison, à côté de l’autel des ancêtres. Le chef de famille dépose le plateau d’offrandes destiné aux ancêtres sur l’autel, puis  invite sa famille et les villageois à partager son repas. Après le repas, le chef de famille confectionne un cloison en bambou appelé Ta Leo qu’il place devant la porte de la maison. Pendant trois jours, la famille est confinée à la maison. Elle ne doit recevoir personne, n’a pas le droit ni de vendre, ni d’acheter quoi que ce soit et ne doit rien donner à personne.

icon

Circuits à Lai Chau

Vous aimeriez aussi

Tra Vinh

Tra Vinh

23/06/2018

Pleiku

Pleiku

23/06/2018

Tuan Chau

Tuan Chau

23/06/2018

Ile Phu Quy

Ile Phu Quy

23/06/2018

Hon Khoai

Hon Khoai

23/06/2018

Bac Ha

Bac Ha

22/06/2018

Meo Vac

Meo Vac

22/06/2018

Le Nha Nhac

Le Nha Nhac

15/06/2018

Thuy Bieu

Thuy Bieu

15/06/2018

Yen Bai

Yen Bai

14/06/2018

Mes envies Contactez-nous
loading-image